Petit combat

2009/10/22

Censée d’écrire un travail académique, en suédois, c’est tout le contraire qui se passe. Je les lis les théories, je les réfléchie, mais ce qui se travail en moi, et ce qui sort, c’est mon écriture bien autre, et bien français. L’écriture est une réaction, et mon écriture réagit contre la théorie. Tout mon être s’oppose à la contrainte, et comme d’habitude, le travail d’écriture académique fait naître une écriture-révolte qui doit se faire en parallèle. La contrainte me fait avancer, mais avec un pied qui va ailleurs, où l’herbe est plus vert et plus vivant. Alors, mes journées boitent un peu en ce moment, et j’ai hâte que le combat prenne fin, que mes pieds puissent s’unir.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: